Inscription via courriel (email)

Entrez votre courriel:
Delivered by FeedBurner

lundi 3 décembre 2012

Développement Mobile : Natif, HTML5 ou Hybride ? (Partie 1)

Article écrit pour le compte de HonokMedia. Je publie tous les lundi un article traitant de technologie Web ou Mobile. Vous pouvez vous abonnez sur leur page Facebook (https://www.facebook.com/honokmedia) en cliquant "j'aime"
----- 

Applications Mobiles

Plusieurs sociétés (entreprises, organismes,…) réfléchissent autour du développement mobile. Plusieurs décisions seront déterminantes au niveau technologique. Depuis quelques mois la vente des appareils Android explosent et les appareils Blackberry chutent. Une portion importante de la population possède un iPhone, et Microsoft est de plus en plus agressif dans le marché.


Voir le graphique : http://en.wikipedia.org/wiki/File:World_Wide_Smartphone_Sales.png

Force de constater que le marché des appareils mobiles est en pleine ébullition. Qui pourra prédire le grand gagnant de cette bataille qui s'annonce sanglante entre les diverses technologies ? (Si vous croyez à la prophéties des Mayas, cette bataille n'aura toutefois pas lieu!). Est-ce que le HTML5 sera comme prévu au rendez-vous et sera la solution universelle ?

Mais pour 2013 (notre immédiat technologique!), le problème est donc le suivant : Dois-je développer une ou plusieurs applications natives (IOS, Android, ….) ? En HTML5? Ou une application hybride (Mélange des deux précédents)?

La réponse n'est pas simple et encore moins unique. Vous me direz qu'il s'agit d'une réponse de consultant…. Mais pour y répondre, il faudra au préalable comprendre le besoin. Rassurez-vous, pas besoin de faire une grande étude, une analyse approfondie. Il faut répondre à quelques questions que j'ai divisé en 4 grands pôles : Clientèle, l'évolution de l'application, le développement, le niveau de complexité de votre application.

1. La clientèle.

• Une application grand public. Si vous choisissez de faire du natif, Il vous faudra être partout à la fois! Au minimum avoir une application Android et iOS (Sans compter qu'il faut parfois avoir une application spécifique pour les tablettes pour avoir une meilleure expérience). Si vous optez pour HTML5, beaucoup et beaucoup de QA sur plusieurs appareils.

• Si vous décidez d'y aller pour une application pour un seul type d'appareil. Par exemple, je décide d'équiper tous mes techniciens ou mes représentants sur la route avec la nouvelle tablette xyz. Je développe une application qui permettra à mes employés d'accéder en tous temps et en tout lieu aux différents dossiers clients. Comme le public ne verra pas cette application, facile de déterminer un type d'appareil et en fonction de cette appareil de développer une application qui maximisera le potentiel de l'appareil. Le QA sera également facilité, puisque je j'aurai qu'un seul type d'appareil à valider.

• BYOD (Bring Your Own Device) : L'entreprise préfère que les employés utilisent leur cellulaire perso pour accéder à certaines ressources de l'entreprise (example : le courriel, le serveur de fichiers, des données, etc…) . Voir le lien suivant pour plus de détail : http://en.wikipedia.org/wiki/Bring_your_own_device

• Etc.

2. L'évolution
Bien que la pérennité informatique est un voeu pieux dans bien des entreprises, il demeure qu'une application une fois lancé doit vivre, doit évoluer. Combien de fois par année prévoyez-vous faire des mises-à-jour.

Il est important de savoir que dans le cas des applications natives grands publics (celle que l'ont retrouvent par exemple dans le AppStore) , les mises à jour doivent être soumises et approuvées avant d'être disponibles dans le "store". Donc un délai est à prévoir pour la mise en ligne (Les délais peuvent aller jusqu'à 20 jours). Assurez-vous que votre QA est vraiment (mais vraiment) complété avant de "pousser" la nouvelle version de votre application native dans le "store". Un stress est présent à chaque fois.

Si par contre vous optez pour une application HTML5 ou Hybride, il est possible d'avoir (en général) une plus grande liberté pour les mises en production.

3. Développement

Si vous désirez développer à l'interne une application native (ou plusieurs. Par exemple une IOS et une Android). Avez-vous les ressources nécessaires ? Ont-elles l'expertise ? Bien beau connaître Java, mais on ne s'improvise pas programmeur Android du jour au lendemain. Le développement mobile est un monde distinct, autant par l'ergonomie des applications que par son développement.

Donc développement interne, développement externe ou un mixte des deux (Ce qui est fréquent avec l'option hybride).

4. La complexité

Quel genre d'application voulez-vous développer ? Nécessite-t-elle une authentification de l'usager (Nom utilisateur et mot de passe, utilisation de Facebook Connect, ….). Utilisation de la géolocalisation. Une application avec du contenu dynamique qui évolue de façon hebdomadaire ou doit être en temps réel. Combien d'API devez-vous utilisez pour obtenir les informations que vous voulez offrir aux clients ?

Dans le prochain article, je ferai un tableau synthèse avec deux analyses de cas (Deux cas complètement opposé : Une application grand public et une application corporative)

A bientôt

Quand les chemins du jeu vidéo et de l'art se croisent

Le MoMA (Museum of Modern Art) de New York a annoncé le jeudi dernier (29 nov 2012), avoir fait l'acquisition de 14 jeux vidéo pour en faire une exposition permanente qui débuterait mars prochain. Les jeux choisis sont échelonnés dans le temps :
• Pac-Man (1980)
• Tetris (1984)
• Another World (1991)
• Myst (1993)
• SimCity 2000 (1994)
• vib-ribbon (1999)
• The Sims (2000)
• Katamari Damacy (2004)
• EVE Online (2003)
• Dwarf Fortress (2006)
• Portal (2007)
• flOw (2006)
• Passage (2008)
• Canabalt (2009)

Le MoMa prévoit en acquérir une quarantaine dans un avenir rapproché. Un projet à suivre et qui fera parti de mon itinéraire de mon prochain séjour dans la grosse Pomme.

Pour plus d'information : http://www.moma.org/explore/inside_out/2012/11/29/video-games-14-in-the-collection-for-starters

Actualité Technologique Canadienne


Je m'en voudrais de ne pas mentionné l'achat vendredi dernier (30 novembre 2012) par Google de la canadienne BufferBox (Kitchener, Ontario).

L'entreprise fondée par des anciens de l'Université Waterloo, gère un réseau de dépôts , ou les internautes peuvent se faire livrer leurs paquets. Evitant ainsi de devoir rester à la maison pour recevoir celui-ci. Concept simple, mais tellement pratique (Ayant eu dans le passé quelques problèmes avec mes amis de Postes Canada…).

Il s'agit d'un deal stratégique de la part de Google pour renforcer son offre de commerce en ligne.

- Site officiel : https://www.bufferbox.com/
- Wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/BufferBox

Pour obtenir plus d'information sur la transaction :

- http://www.itproportal.com/2012/12/03/google-buys-shipping-locker-startup-bufferbox/
- http://estocksdaily.com/google-nasdaqgoog-broaden-portfolio-with-bufferbox-acquisition/
- http://www.therecord.com/news/business/article/846459--google-purchases-kitchener-startup-bufferbox

- La Presse.ca : http://techno.lapresse.ca/nouvelles/internet/201211/30/01-4599586-google-achete-le-canadien-bufferbox.php